Livraison gratuite à partir de 100€ d'achat

Pourquoi le yoga vous fera t-il progresser en musculation?

Publié par Team ARDOR le

On lit souvent qu’en musculation il faut chercher à développer la connexion cerveau-muscle (mind-muscle connection) pour bien sentir chaque répétition.

Si l’intention est louable et très intéressante pour accomplir de bonnes séances, une interrogation centrale demeure : comment s’y prendre ?


Il est alors indispensable de bien comprendre de quoi il s’agit vraiment. Ici, les muscles sont les éléments du corps qui réalisent le mouvement alors que le cerveau analyse les sensations recueillies par le système nerveux. C’est un réflexe biologique, inconsciemment le système neuromusculaire fonctionne de cette manière.

En revanche, le développement de la connexion cerveau muscle repose en réalité sur l’analyse et la perception individuelle de chacune de ces sensations.
Durant ma formation universitaire, un enseignant nous disait qu’il faut chercher à passer de « ces » sensations à « ses » sensations. En d’autres termes, il faut s’approprier les réflexes de notre corps pour entrer dans une pratique sportive plus personnelle, ce que l’on appelle en STAPS une pratique réfléchie.


Dès lors, comment peut-on accéder concrètement à de telles expériences sensori-motrices ?

On peut se tourner vers des pratiques dites de développement de soi, à l’instar du yoga et de ses pratiques dérivées.
Le yoga est une activité liant le corps et l’esprit par la pratique de différentes postures, plus ou moins physiques, où la respiration tient un rôle fondamental. Grâce à celle-ci, on va pouvoir canaliser ses énergies, se concentrer profondément et ainsi ressentir son corps tel qu’il est vraiment. Les anciens écrits concernant cette pratique séculaire décrivent le yoga comme un art de vivre permettant de transcender l’activité physique.


Il faut aussi comprendre que le corps n’est pas seulement une « machine » développée pour exécuter les tâches du quotidien ou pour réaliser des performances physiques. Il faut alors différencier le corps utilitaire et le corps performant du corps sensible. Les deux premiers véhiculent une image purement biomécanique du corps, tandis que le dernier revêt au corps une
dimension sensitive, expressive, émotionnelle. Et c’est bien celui-ci qui nous rend capable de ressentir et d’éprouver des émotions, de les comprendre et d’analyser nos sensations permettant, durant l’activité physique, de développer ce mind-muscle connection.
Il y a pléthore d’activités permettant une centration sur soi, et l’intérêt pour le pratiquant de musculation fait sens depuis des décennies.

Arnold Schwarzenegger et Franco Colombu, bodybuilders de légende, pratiquaient la méditation quotidiennement ainsi que la danse classique en période préparatoire de concours. Ceci leur permettait de se centrer sur eux-mêmes et de reconnecter le corps et l’esprit. Dans ce but, le yoga semble se muer en une alternative très intéressante de par sa facilité d’accès pour les débutants, mais aussi grâce aux contenus largement diffusés sur les réseaux sociaux. Tout le monde peut avoir accès à des techniques de yoga simples et adaptatives.


La pratique du yoga nous permet donc de canaliser nos énergies, tout en nous apprenant à écouter notre corps et à l’appréhender différemment. Le placement de la respiration est aussi essentiel en yoga qu’en musculation. Ces pratiques sont donc bien plus complémentaires qu’il n’y parait.

Et vous? Prêts à essayer ?

*psssssst, nos tenues Ardor Progress, alliant technique et confort, vous permettront d'être parfaitement à l'aise dans vos prochaines postures de Yoga !

 

Clément. C.


Partager cet article



← Article précédent Article suivant →